Nos astuces pour arrêter de se ronger les ongles

se-ronger-ongles

L’onychophagie, vous connaissez ? C’est le fait de se ronger les ongles des mains… ou des pieds. Stress, timidité, perfectionniste, ennui ou trouble comportemental ; se ronger les ongles devient une mauvaise habitude qui touche des millions de personnes. Mais, pourquoi se ronge-t-on les ongles ? Se ronger les ongles est-il dangereux ? Comment s’en sortir et ne plus avoir cette mauvaise manie ?

Meilleurs vernis pour arrêter de se ronger les ongles :

Pourquoi se ronge-t-on les ongles ?

Qui est-ce qui nous pousse à nous ronger les ongles ? La principale cause de l’onychophagie est d’ordre psychologique et émotionnel. Parfois, l’onychophagie est devenue une habitude tellement ancrée en nous qu’on ne se rend pas compte de nos actes. Il arrive que l’onychophage ronge quelques ongles, voire tous ses doigts.

femmes tressées se ronge les ongles

La personne qui se ronge les ongles pense que c’est un geste anodin comme jouer les cheveux ou mordre un stylo. C’est seulement en voyant l’état de ses ongles qu’elle commence à paniquer et tente tant bien que mal de ne plus se ronger les ongles. Or, sortir de cette habitude compulsive n’est pas facile et l’on a parfois de la difficulté à se retenir.

D’ailleurs, l’onychophagie est classée parmi les troubles obsessionnels compulsifs les plus répandus. Cette mauvaise manie peut apparaitre dès l’enfance. Parfois, il peut nous suivre jusqu’à l’âge adulte. Les causes probables connues de l’onychophagie sont nombreuses :

Se ronger les ongles est devenu un antistress puissant. Se ronger les ongles est devenu une distraction pour se détendre, une sorte de solution d’apaisement quand on est anxieux, stressé, frustré, quand on s’ennuie ou lorsqu’on se sent seul. Le fait de se ronger les ongles procure une sensation d’apaisement. Dans les moments de panique et stressants, se ronger les ongles devient une échappatoire pour réduire cette tension inquiétante.

Le rognage des ongles peut aussi prévenir des entourages, surtout chez les jeunes. Ils ont tendance à imiter leurs parents, ou leurs proches atteintes d’onychophagie. Un conseil, évitez de vous ronger les ongles devant vos enfants. Chez les enfants toujours, le mordillement des ongles peut survenir lorsqu’ils sont dans l’incapacité à mémoriser leur leçon ou à ne pas s’en sortir pendant l’examen.

Le rognage des ongles peut aussi cacher une timidité, un manque de confiance en soi ou tout simplement un mal-être : face à un inconnu, se trouver dans un lieu plein de monde, ou donner un discours par exemple. Face à toutes ces situations stressantes ingérables, le mauvais réflexe prend le dessus. Or, le fait de se ronger les ongles à longueur de la journée a des conséquences néfastes sur les mains (et les pieds) et sur la santé.

Risques et les conséquences de l’onychophagie

Peu importe les raisons qui vous pousse à ronger vos ongles, sachez que le rognage des ongles ne vous apporte finalement que des problèmes. À force de ronger les ongles tout le temps, l’état de vos mains et de vos ongles est esthétiquement désagréable à voir, voire dégoutant. Plus vous rongez les ongles, plus le lit unguéal (la peau sous l’ongle) peut être endommagé. Vos ongles risquent donc de ne plus pousser. La destruction des ongles et des peaux arrachées vont totalement modifier les mains, ce qui peut encore plus augmenter le complexe et la honte vis-à-vis des autres.

Ce n’est pas tout, l’onychophagie peut rendre malade. En effet, nos mains sont tout le temps sales. Les mains et les ongles sont de vrais nids à bactéries et des foyers à microbes. Les glisser dans la bouche peut augmenter le risque de maladie : aphtes, panaris, diarrhée, problèmes gastriques et intestinaux en tout genre, de l’herpès ou des verrues.

Enfin, le rognage des ongles est également mauvais pour les dents et la mâchoire. En effet, ce geste répété perturbe l’occlusion dentaire. De plus, ronger les dents fragilise les dents, surtout l’émail. Les personnes qui se rongent les ongles ont également tendance à grincer les dents pendant la nuit. À force de frotter les dents et de croquer les ongles, les dents vont s’user, elles peuvent se déformer, se déchausser et se fendent en morceaux.

8 astuces pour en finir avec l’onychophagie

  1. La première astuce pour éviter de se ronger les ongles est de les couper très court pour que vos dents n’arrivent pas atteindre un bout d’ongle. S’il n’y a pas d’ongles à ronger, fini les tentations.
  2. Vous pouvez aussi appliquer des vernis à ongles amers pour sortir de cette habitude. Cette astuce marche aussi bien aux enfants qu’aux adultes. Toutefois, pour le cas le plus sévère, il faut accompagner ce vernis amer d’une aide thérapeutique.
  3. Chez les jeunes, la punition n’est surement pas la solution pour arrêter le rognage des ongles. La communication et la complicité restent votre meilleure arme pour convaincre vos enfants de ne plus ronger les ongles. Expliquez-les calmement pourquoi faut-il éviter de se ronger les ongles.
  4. Une autre astuce pour arrêter l’onychophagie chez les jeunes enfants est de les occuper. Faites-les participer à des activités physiques ou mentales qui attireront leur attention. De ce fait, leurs mains seront occupées à faire autre chose : dessin, art, échec, sport, musique…
  5. Faire de la manucure peut aussi vous aider à lutter contre l’onychophagie. En effet, vous serez amené à faire attention pour ne pas abimer vos beaux ongles. Sinon, portez des gants, de faux ongles ou collez des rubans adhésifs au bout de vos doigts.
  6. Enfin, remplacez votre mauvais TOC par un autre plus constructif qui va vous aider à vous détendre et apaiser votre tension nerveuse comme la manipulation de gadgets antistress : hand spinner, balle antistress, la pâte gluante, boules chinoises, rubik’s cube.
  7. Si vous n’avez pas de gadgets, mâchez du chewing-gum. En plus de rafraîchir votre haleine, c’est un calmant et un bon remède antistress. Il vous aide également à améliorer votre concentration et à favoriser la mémoire.
  8. Enfin, si vous rongez toujours vos ongles malgré ces quelques astuces, consultez un professionnel de la santé, car il est le mieux placé pour apporter des solutions efficaces et adaptées à votre trouble compulsif.

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.