Devenir prothésiste ongulaire

prothesiste ongulaire

Prendre soin de ses ongles est aussi très important que d’embellir sa chevelure ou soigner sa peau. De nos jours, de plus en plus de femmes n’hésitent pas à demander les services des professionnels tels qu’un prothésiste ongulaire pour arranger leur apparence (les hommes s’y mettent également). Si le métier de prothésiste ongulaire vous intéresse ; je vous donne quelques tuyaux à suivre.

Le métier de prothésiste ongulaire

Au-delà d’une simple manucure, un styliste ongulaire a pour mission de rendre les ongles des mains et des pieds beaux et esthétiques.

Mais, il ne se contente pas d’embellir les ongles. Il prend également soin des ongles de ses clients. Comment ? Avant toute intervention, le spécialiste des ongles doit prendre toutes les précautions possibles pour s’assurer que la séance se passe dans de bonnes conditions.

Pour cela, il prend tout son temps à la manière d’un médecin pour interroger son patient sur son état de santé. Il va ainsi demander si la cliente est allergique à un tel ou tel produit, si elle a des antécédents médicaux comme le diabète, si elle suit des traitements médicaux ou encore si elle est enceinte par exemple. Il s’adapte ainsi et choisit la méthode la plus adéquate en fonction du profil de son client.

Ce n’est pas tout, un prothésiste ongulaire doit maîtriser son travail au bout des doigts. Il doit être capable de répondre aux moindres exigences de sa clientèle. Le styliste doit connaître tous les techniques pour réaliser ou poser des ongles comme l’extension, le modelage en résine ou gel, le remplissage, la réparation des ongles abîmés…

Enfin, le styliste ongulaire doit faire preuve d’imagination en faisant appel à sa créativité. Il va en effet réaliser une touche de décoration sur les ongles de ses clientes, ce qu’on appelle le « Nail art ». Cela peut être un simple french manucure, mais il peut aussi s’agir d’une décoration plus complexe qui demande l’utilisation de différentes formes, de diverses textures et de variantes couleurs.

Comment devenir prothésiste ongulaire ?

Pour exercer le métier de styliste ongulaire, aucun diplôme spécialisé n’est requis. Toutefois, ce métier exige une formation en vue d’une obtention d’un BP des métiers de soins esthétiques et corporels ou d’un CAP et BTS esthétique-cosmétique.

Ensuite, le futur prothésiste ongulaire doit suivre un SPI ou Stage de Préparation à l’Installation. Ce stage dure généralement 5 jours afin d’obtenir une immatriculation au répertoire des métiers auprès de la Chambre de métiers et de l’artisanat.

formation prothésiste ongulaire

Le métier de prothésiste ongulaire demande certaines qualités comme la rigueur, l’endurance, la concentration, la patience, la réactivité, le sens de la précision, la technicité et la créativité, le sens de l’écoute, la minutie, l’agilité manuelle et une santé de fer. Aussi, le styliste doit soigner son apparence et avoir une propreté irréprochable de ses mains, de ses équipements et de son lieu de travail.

Un prothésiste ongulaire peut travailler dans des bars à ongles, dans des instituts de beauté ou des salons d’esthétique. Mais avec des années d’expérience, il peut aussi travailler à son propre compte en tant que styliste ongulaire à domicile.

Si vous voulez entreprendre dans ce métier, sachez que le salaire de base d’un prothésiste ongulaire tourne autour de 1400 euros brut par mois, soit environ le SMIC. Mais, ce métier peut vite évoluer. Il est possible de toucher entre 1500 et 2000 euros par mois bien que cela dépend de beaucoup de critères comme l’expérience, la compétence, le diplôme ou l’employeur.

 

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.